Les enfants de Tchernobyl - Conférence de Yuri BANDAJEVSKI

Conférence de Yuri BANDAJEVSKI

Photo Yuri BANDAJEVSKI

INVITATION de l’association « Les Enfants de Tchernobyl »

Le professeur Youri Bandajevski, dès le lendemain de la catastrophe de Tchernobyl, a pisté les impacts de la radioactivité sur les organismes humains. A Ivankiv en Ukraine, soutenu par l’Union Européenne, il poursuit ses travaux sur la santé des populations dans les zones contaminées.

le Professeur Youri Bandajevski donnera une conférence sur le thème :
« Les conséquences sanitaires de Tchernobyl »
le vendredi 7 décembre à 19H30
au CIC Est à Strasbourg
31 rue Jean Wenger Valentin
(entrée libre – bus gratuit au départ d’Horbourg-Wihr ! *)

Réservez cette date, informez vos proches, et soyez toutes et tous des nôtres le 7 décembre !

* Pour ceux qui viendront des départements 68, 88, 90 25 et 70, un bus sera gracieusement mis à disposition au départ d’Horbourg-Wihr (18H) pour toutes les personnes intéressées (gratuit mais inscription obligatoire pour le transport dès à présent).

Renseignements sur la conférence et inscriptions pour le bus auprès de Guillaume Klein :
gyomeklein@gmail.com – 06 03 35 98 82




Qui est le Professeur Youri Bandajevski ?
Né en Biélorussie en 1957, spécialisé en anatomopathologie, il s’acharne à démontrer, contre le scepticisme de certains de ses confrères, les effets néfastes sur la santé, et précisément sur les organes vitaux, de la contamination chronique au césium 137. On raconte qu’il n’a pas hésité à tuer des bêtes sauvages et à autopsier des défunts pour examiner leurs organes…

Après la catastrophe de Tchernobyl, il fonde l’institut de médecine de Gomel, en Biélorussie, à environ 130 km au nord de la centrale.
Il se fait alors connaître et alerte les autorités sur les mesures de santé publique à prendre quand il est arrêté et incarcéré, en 1999, pour une prétendue corruption.
Il n’est libéré que début 2006, après avoir bénéficié d’une campagne de soutien internationale.
Amnesty International et le Parlement européen ont pris position en sa faveur, ainsi que notre association.

Une fois libéré, Bandajevski est provisoirement accueilli en France, grâce à une bourse en Auvergne (il sera naturalisé français en 2014).
Puis il décide de poursuivre ses recherches à Ivankiv, alerté par le fait que l’on constate dans cette région, comme dans celle, voisine, de Poliske, « un taux élevé de mortalité lié aux pathologies cardiovasculaires et des cancers. »


Organisateur : Association « Les Enfants de Tchernobyl » 14 rue des Dahlias 68740 Roggenhouse